Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 16:34

 

Chers administrés,

 

 

Ce mardi 29 octobre 2013 à 18 h 30 se tiendra un Conseil Municipal en la salle des fêtes de la Mairie. 

 

Vous trouverez ci-après l’ordre du jour dont vous constaterez l’amplitude.

 

Le Conseil Municipal est un moment  d’échanges et  d’informations pour vos élus mais aussi de prises de décisions par ces derniers.

 

Lieu de débats porteurs d’idées devant faire évoluer notre ville, le conseil doit se dérouler dans le respect des règles de courtoisie envers  chacun.

 

Les polémiques préélectorales n’y ont pas leur place.

 

Il est plus que temps que l’énergie de chaque membre de ce conseil soit mise au profit exclusif de notre ville et non pas pour des intérêts partisans.

 

Aussi nous vous invitons à assister à celui-ci afin de vous rendre compte de la réalité du fonctionnement communal.

 

Bien cordialement,

Christian GRZEMSKI 

 img003178-copie-1

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 20:56

 

 

Comme convenu le 21 juillet dernier, avec le concours de notre Municipalité, les anciens combattants A.C.P.G ont accueilli ce samedi 19 octobre 2013 nos amis d’ECAUSSINNES pour une visite des sites historiques de la première guerre mondiale de notre région.

 

Monsieur Thierry DANCOINE, maire et Monsieur Xavier DUPONT, bourgmestre, tous deux empêchés, se sont faits représenter ; Madame Béatrice BULTEAU, bourgmestre honoraire s’est quant à elle fait représenter par son mari.

 scan01 004-copie-1

                                                                           à l'hôtel de ville 

Dès 7 h 30, les lallinois et écaussinnois se sont retrouvés à l’Hôtel de ville autour d’un petit-déjeuner avant le départ vers le territoire canadien de VIMY où les attendaient les jeunes guides du « Veterans Affairs Canada ».

 100_4658.JPG

                                                               permier groupe avec Sarah, la guide 

 Ces jeunes pour la plupart étudiants(es)  ont à cœur de préserver l’héritage légué  par les sacrifices des leurs durant la première guerre mondiale, conflit sans précédent dans l’histoire de l’humanité qui fut nommé « la guerre des guerres ».    

 

scan01 007

 

 En effet, c’est au cours de la bataille de l’Artois que les soldats canadiens par leur courage et leur abnégation ont fortement contribué à la reconnaissance de leur pays en tant que nation ; lui  donnant un plus grand poids sur l’échiquier international.  

 

  100_4669.JPG scan01-016-copie-1.jpg                                    les tranchées                                                                             dans les tranchées

Après la visite des tranchées (reconstituées) où chacun a pu se rendre compte de la faible distance entre les lignes de front, nos guides nous ont fait découvrir le réseau de souterrains qui permettait aux troupes canadiennes de rejoindre leurs tranchées en une relative sécurité.      

 scan01 036                                                                              les souterrains

A une dizaine de mètres sous terre, sur plusieurs kilomètres, c’est un dédale impressionnant de couloirs, de chambres qui a été creusé dans la craie avec d’infinies précautions pour ne pas être repéré par les troupes allemandes.  

 

100 4676                                                                               dans les souterrains 

 C’est le 9 avril 1917 à 5 h 30, après une planification et des préparatifs exhaustifs,   qu’éclata la bataille de la crête de VIMY avec une première vague de 20 000 soldats canadiens qui sortaient des souterrains pour mener l’attaque. Le 10 avril au matin la côte 145, nom donné au point le plus élevé de la crête, fût prise et le 12 avril, les alliés détenaient le contrôle définitif des hauteurs surplombant la plaine de Douai.  

 

 

scan01 050

                                                                           fin de la visite du premier groupe  

 

 Durant ces trois jours de combat, les troupes canadiennes perdirent 3600 hommes et 11 000 furent blessés.  

scan01-081.jpg                                                                                la plaine de Douai 

Aujourd’hui, sur la côte 145, sur une parcelle de terre cédée à jamais en guise de reconnaissance au Canada par la France, le Monument commémoratif du Canada  surplombe le paysage champêtre et minier de notre région. Sur ce monument sont inscrits les noms de 11 285 soldats canadiens portés disparus ou présumés morts pour nos libertés durant ce conflit.  

100_4714.JPG  scan01-077.jpg      Mémorial canadien                                                                            une partie du groupe au Mémorial

Durant toute la durée de la première guerre mondiale, le Canada a envoyé 600 000 soldats, 60 000 ont perdu la vie et 170 000 ont été blessés.

 

A l’issue de cette matinée, c’est au cours d’un moment de convivialité bien apprécié par tous que nous avons pu échanger sur ces moments d’histoire.

scan01-106.jpg  scan01-110.jpg

 

L’après-midi la poursuite de la visite des lieux chargés d’Histoire  commença par la colline de Notre Dame de Lorette.

 

La bataille de Lorette dura 12 mois d’octobre 1914 à octobre 1915. Sur la ligne de front, 100 000 soldats perdirent la vie et autant furent blessés. Dès la fin du conflit, un cimetière national Français fut élevé sur 13 hectares regroupant 20 000 tombes dont une partie réservée aux soldats musulmans.

 

scan01-094.jpg                                                 le cimetière et la Basilique  de Notre Dame de Lorette

 

En 1920 ont été érigés une Basilique à l’emplacement de la chapelle qui était, avant le déclenchement du premier conflit mondial, un lieu de pèlerinage pour la population locale et un Ossuaire, une tour lanterne qui renferme les dépouilles de 22 970 soldats inconnus Français de cette guerre mais aussi de soldats inconnus des conflits que notre pays a connu de 1918 à nos jours.

100_4728.JPG  scan01 089

 

La densité des sépultures fait de ce cimetière militaire national, le plus important de France.

 

Sur le chemin du retour, à Neuville St Vaast trois autres visites au programme : aux monuments commémoratifs de la participation des soldats Tchèques et Polonais auprès des Alliés, soldats de pays en devenir puisque l’un et l’autre étaient sous diverses dominations (Habsbourg, Prusse, Russie).

 

100_4737.JPG 100_4755.JPG  Mémorial tchèque                                                                               Mémorial polonais

 

Situation bien difficile à vivre par ces soldats puisque très souvent ils avaient en face d’eux des compatriotes enrôlés dans les troupes allemandes quand il ne s’agissait pas de membres d’une même famille…..

 

Disposés de part et d’autre de la route, ces monuments portent sur leurs frontons une épitaphe presque identique : «  Pour notre et votre Liberté… ».

 

Enfin, la dernière visite a été consacrée au cimetière militaire Allemand. Plus grande nécropole allemande présente sur le territoire Français, qui recueille les dépouilles de 44 833 soldats tombés au cours de la bataille d’Artois.

 100_4779.JPG100_4782.JPG                                                             

     l'ossuaire du cimetière allemand                                                          le cimetière                                                

 

Alignement de croix noires qui contraste avec celui des cimetières Français et Alliés où les stèles et croix sont blanches……

 

Si au cours de cette visite, de longs moments de recueillement ont été de règle, chacun a pu au travers des présentations, des commentaires et diverses anecdotes, redécouvrir des pages d’Histoire de notre région, resituer des évènements de la première guerre mondiale et se rendre compte de la souffrance qu’infligent les guerres à l’humanité.

 

 

100_4776.JPG  100_4774.JPG                                                                              au cimetière allemand

Après cette journée chargée de longs moments d’amitié où l’enrichissement culturel donne tout son sens au jumelage entre nos deux communes, un rendez vous a été pris pour de nouvelles découvertes…

 

Nos amis d’ECAUSSINNES nous ferons également l’amitié d’assister à l’inauguration de notre exposition « La Grande Guerre par les affiches de propagande »  le samedi 09 novembre prochain et comme de coutume, seront présents au défilé du 11 novembre.

 

 

 

Christian GRZEMSKI,

 

Président A.C.P.G -

Conseiller Municipal

 

Crédit photos :  Municipalité / Agir pour Lallaing 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 21:29

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je souhaite vous faire partager cet article publié, ce 22 octobre 2013 par :

« Alliance pour le Douaisis »,   

 

- Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non inscrits divers droite -    

 

 

ENCORE UNE HAUSSE D’IMPÔTS POUR  TOUS  LES FRANÇAIS  !

 

La contribution climat énergie va se traduire par une forte augmentation  des prix de l’essence, du diesel du gaz naturel dès 2014 et jusqu’en 2016. Il n’y aura  pas de pause fiscale avant 2017 !

Ce sont les Français qui vont payer plus des deux tiers de cette taxe alors qu’ils sont déjà étouffés fiscalement !

CHIFFRE CLE

+ 2,6  centimes par  litre de sans-plomb 95

+ 2,9  centimes par  litre  de gazole

+ 0,35 centime par  kWh de gaz naturel

Ce sont les augmentations des prix de l’énergie, liées à la taxe carbone de François Hollande

La Contribution Climat  Énergie va  coûter cher  aux  Français

D’après un rapport  de Christian Eckert, député PS et rapporteur du budget, l’introduction de la contribution climat énergie,  destinée à financer le crédit impôt compétitivité, augmentera les prix  des énergies fossiles.

Concrètement  le taux de  Taxe Intérieure de  Consommation  (TIC) sur le gazole augmentera de  + 9,3 % entre 2013   et 2016   (passant  de  42,84 €/l  à 46,81 €/l)  et de  + 5,7 % pour l’essence (passant  de 60,69 €/l à 64,11 €/l).

Le produit de la taxe sera  élevé et en progression rapide  puisqu’elle rapportera 340 millions d’euros  en 2014, 2,41 milliards en 2015 et 4,05 milliards en 2016.

Bref, il n’y aura  ni pause  fiscale en 2014, ni en 2015, ni en 2016 !

L’augmentation sera d’autant plus forte que le relèvement de la TVA à 20 % au 1er  janvier 2014, portera  sur le prix incluant la Taxe Intérieure de Consommation (TIC).

Pour les automobilistes, le rapport  prévoit en 2015  :

Une hausse de 2,6 centimes par litre de SP95, soit  un  surcoût de 1,30 € pour  un  plein de 50  litres.

Une hausse de 2,9 centimes par litre de gazole, soit  un surcoût de 1,45 € pour  un plein de 50  litres.

Une hausse de 0,35 centime par kWh de gaz naturel, soit  un surcoût de 28  € pour  une consommation annuelle de 8000 kWh (chauffage pour un célibataire).

Cette taxe reposera essentiellement sur  les ménages qui  financeront 67  % du  dispositif contre 33  % pour  les entreprises.

Ce sont tous ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur voiture qui vont être les plus touchés : à commencer par ceux qui habitent en banlieue ou en zone rurale !

Ce n’est pas  acceptable alors que les Français  vont déjà  devoir payer  plus de 12 milliards d’impôts nouveaux en 2014.

source ump

Bien cordialement

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

Secrétaire-Adjoint « Alliance pour le Douaisis »

vos commentaires par e-mail : agirpourlallaing@aliceadsl.fr 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 19:25

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je souhaite vous faire partager cet article publié, ce 02 octobre 2013 par :

 

« Alliance pour le Douaisis »,   

 

- Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non inscrits divers droite -    

     

 

Handicap   : Accessibilité

La Délégation interministérielle à l’accessibilité vient de publier les résultats d’une enquête menée auprès de plusieurs villes afin de savoir comment ces dernières s’étaient organisées et quels chantiers elles avaient menés pour relever les défis de l’accessibilité.

 

A partir d’un questionnaire envoyé à un panel de villes, moyennes et grandes reconnues pour leur engagement sur le terrain de l’accessibilité, l’étude tente d’identifier les pratiques en interne (quelle gouvernance politique, quelle organisation des services, etc.), les différents types d’actions engagées (voirie, aménagement de l’espace public, transports, etc.) et les principales difficultés rencontrées.

« La loi de 2005 sur le handicap et ses textes d’application ont été un des leviers de l’évolution de la cité. Ce dispositif a conduit au déploiement d’une meilleure accessibilité généralisée et d’une qualité d’usage toujours plus grande », souligne l’étude.

Les réponses des villes interrogées révèlent aussi quelques constantes : ainsi, l’impulsion donnée par les élus est essentielle pour une prise en compte de la problématique de l’accessibilité par tous les services et la nomination de chargés de mission accessibilité ou de référents handicap aide au développement d’une culture de l’accessibilité.

Néanmoins, les difficultés financières sont réelles pour les communes. Les villes estiment, dans leur ensemble, que les objectifs fixés par la loi de 2005 en termes d’accessibilité généralisée seront difficiles à atteindre en 2015.

Sans renoncer à cet objectif, les villes souhaitent planifier leur action au-delà de 2015. Dans son rapport « Réussir 2015 », publié le 1er mars 2013, la sénatrice Claire-Lise Campion proposait déjà d’accorder un délai supplémentaire pour la réalisation de travaux dans les établissements recevant du public - source maire info

Pour Lallaing, il a fallu attendre 2010 pour la nomination de référents handicap et la réalisation d’une étude sérieuse sur les travaux à réaliser dans ce domaine

A savoir que « le handicap » ne concerne pas uniquement la mobilité,  mais enveloppe également  la malvoyance et la surdité.

L’étude réalisée a permis une analyse non exhaustive des besoins, d’apprécier l’importance des travaux à réaliser et le chiffrage de leur coût.

Bien évidemment les objectifs fixés par la loi de 2005 seront impossibles à atteindre pour 2015.

Dans un premier temps de simples aménagements fonctionnels (pour la plupart déjà mise en œuvre)  permettent l’accès des handicapés aux établissements recevant du public.

Dans un second temps, tous les travaux neufs de construction et d’aménagement (bâtiments, voieries etc…) seront tenus de respecter les règles imposées par cette loi.

Enfin, pour une mise aux normes totale et complète des existants, seule une parfaite et saine gestion des ressources financières de la ville pourra y répondre.

Bien cordialement

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

Secrétaire-Adjoint « Alliance pour le Douaisis »

 

vos commentaires par e-mail : agirpourlallaing@aliceadsl.fr 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 18:39

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je souhaite vous faire partager cet article relatif aux « Rythmes Scolaires » et publié par l’Union pour un Mouvement Populaire  (Jean-François COPE)

ce Vendredi 11 Octobre 2013 | Education et recherche

 

Rythmes scolaires : quand Jean-Marc Ayrault donne raison à l'UMP

 

Depuis des semaines, le gouvernement de François Hollande nous expliquait qu'il n'y avait pas de problème majeur dans l'application des nouveaux rythmes scolaires. A l'entendre, seule une droite cynique pouvait oser s'interroger sur la mise en place de cette réforme au risque de « prendre en otage les enfants »… Plutôt que de se déjuger, le gouvernement préférait rester sourd à l'expression des inquiétudes des maires, des parents, des directeurs d'établissements, des syndicats d'enseignants.

Et pourtant, voilà que Jean-Marc Ayrault, du bout des lèvres, vient de donner raison à l'UMP.

 

Le financement n'était pas un problème ? Voilà qu'il a concédé ce mercredi 9 octobre qu'il faudrait reconduire en 2014 le fonds d'amorçage qui finance une part de la réforme pour toutes les communes. Il a annoncé aussi la création d'un groupe de travail sur le coût de la réforme.

L'organisation n'était pas un problème ? Le Premier ministre a concédé qu'il fallait mener une réflexion sur les taux d'encadrement des activités périscolaires, laisser plus de temps aux maires pour préparer les projets éducatifs et que les maternelles méritaient un traitement spécifique.

Etait-ce nécessaire d'insulter l'opposition pour finir par se rallier à son constat ? Qui a fait preuve de cynisme dans cette histoire ?

C'est bien la prise de position ferme de l'UMP qui a fait bouger les lignes et permis de sortir en partie  le gouvernement de son déni de réalité.

Mais si ces avancées sont encourageantes, elles demeurent insuffisantes : le financement annoncé est toujours en deçà du coût réel de la réforme.

Au mieux, en 2014, une commune pourra toucher près de 150 € par élève et par an. Cela sera largement inférieur aux besoins dans de nombreuses communes qu'elles soient grandes, comme Grenoble, Caen, Bordeaux, ou petites comme Crillon, dans l'Oise, qui a dû renoncer à l'application de la réforme dès 2013 et Janvry, dans l'Essonne, qui se dit dans l'incapacité de l'appliquer en 2014.

 Et comment feront toutes les communes de France alors qu'aucun financement n'est certain au-delà de la rentrée 2014 ? Devront-elles faire payer une « taxe Peillon » à tous leurs administrés déjà écrasés par le matraquage fiscal national ?

Je ne me contente donc pas des annonces de Jean-Marc Ayrault.

Le gouvernement doit aller beaucoup plus loin pour assurer un financement pérenne de sa réforme et faire preuve de plus de souplesse dans sa mise en œuvre qui est un casse-tête notamment dans les communes moyennes et rurales.

Tant que des garanties solides et sérieuses n'auront pas été apportées par le gouvernement, nous continuerons à demander le report d'une réforme qui reste inapplicable en l'état.

 

 

***********

 Pétition pour le report de la réforme des rythmes scolaires

Introduction: http://www.u-m-p.org/agir/je-signe-la-petition/petition-pour-la-reforme-des-rythmes-scolaires

La réforme des rythmes scolaires de François Hollande :

  • N'est pas financée : les communes vont devoir augmenter les impôts pour faire face et ce sont les parents qui vont encore payer !
  • Est injuste : en fonction de la commune où ils habitent les enfants ne pourront pas bénéficier d'une même qualité d'activités proposées. L'école ne doit pas renforcer les inégalités !
  • Est mal préparée : les enfants sont déroutés ! Les tout-petits en maternelle ont besoin de repères : or ils n'ont plus 2 jours consécutifs avec des horaires semblables et changent sans cesse d'encadrants.
  • Désorganise l'école : les instituteurs sont oubliés ! Est-ce pertinent de remplacer le temps d'apprentissage par de « l'initiation aux claquettes » ou de « l'initiation Hip Hop » ? C'est sympathique mais ce n'est pas ce qu'on attend de l'école.
  •    

Nous sommes tous en accord avec la nécessité de revoir l’amplitude des cours dispensés en classe  primaire.

 

Au-delà des temps d’enseignement, il y a lieu de repenser le contenu des programmes mais surtout de s’assurer qu’au terme de ce cursus, chaque élève possédera les outils nécessaires à sa future insertion dans le monde des adultes (maîtrise de la lecture, de l’écriture et du calcul) gage réel de l’égalité des chances.

 

Dès lors à l’aune de ses capacités, il pourra choisir sa voie d’évolution ce qui n’est pas le cas actuellement puisqu’un trop grand nombre d’entre-eux part avec un sérieux handicap…..

 

Quant au financement de la réforme, bien que Monsieur AYRAULT envisage enfin le maintien de l’aide Etatique pour 2014, ce dimanche 13 octobre 2013 sur BFM, Monsieur le Ministre de l’Education Nationale a invité les collectivités territoriales à participer à l’effort financier engendré par cette réforme des rythmes scolaires.

 

 Faut-il comprendre qu’à l’issue des deux années d’aide accordées par l’Etat, il reviendra aux Régions, aux Départements, aux EPI et aux communes de financer le temps périscolaire ??

Si tel en sera le cas, nous pourrons dire que la Gauche, sous couvert de l’égalité des chances, introduira l’INEGALITE TERRITORIALE.

 

et quel sera l’avenir des enfants de LALLAING dès lors que nous avons déjà à pâtir de cette inégalité puisque, faut-il le rappeler, nous nous situons à l’avant dernière place des communes du Douaisis, en matière de richesse par habitant ?

 

 Notre groupe a toujours été un défenseur de « L’ECOLE » et plus particulièrement de l’amélioration des chances de réussite de nos enfants ;

c’est pourquoi  au nom du groupe « Agir pour Lallaing » j’invite toutes celles et tous ceux qui partagent notre point de vue au sujet de « la Réforme des rythmes scolaires » à signer cette pétition

à l’adresse suivante : http://www.u-m-p.org/agir/je-signe-la-petition/petition-pour-la-reforme-des-rythmes-scolaires

 

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

vos commentaires par e-mail : agirpourlallaing@aliceadsl.fr 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 15:57

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je souhaite vous faire partager cet article du 14 octobre 2013 publié par :

« Alliance pour le Douaisis »,    

 

  - Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non inscrits divers droite - 

Impôts…    Ce qui vous attend en 2014 :

-          Augmentation de la tva pour  6,5 milliards d euro

-          Rabot du quotient familial pour 1 milliard d 'euro

-           Suppression totale de la réduction d impôt pour les enfants scolarisés pour 450 millions d euro

-          Hausse des cotisations pour les salariées pour financer la non réforme des retraites  à hauteur de 1 milliard d euro

-          fiscalisation de la majoration de pension de  10% pour les retraites parents de 3 enfants pour 1,2 milliard d 'euro

-          gel partiel des retraités pour 600milions d euro

-          augmentation des droits de mutation pour un million d euro

Cela ne tient pas compte de la fiscalité écologique (environ 3 milliards), ni les  6 milliards que le gouvernement va devoir trouver pour compenser les mesures fiscales 2013 dont le rendement  va s’éteindre en 2014, ni le milliard de hausse des cotisations entreprises

Au total on risque de  dépasser 20 milliards de prélèvements supplémentaires, plus de 50 milliards en moins de deux ans
source le magazine de l’union

Voici comment l’Etat obèse dépense vos impôts

Vous vous en doutez : l’argent de vos impôts ne sert pas qu’à financer les services publics mis à votre disposition, ni même à « la solidarité envers les plus pauvres ».

Mais savez-vous précisément combien vous donnez pour alimenter un Etat rentier qui vit à vos crochets ?

Voici comment l’État obèse dépense vos impôts :

Pour 100 euros d’impôts :

  • 42 euros !!  vont aux salaires et pensions des fonctionnaires                (salaires = 27 euros ;  pensions = 15 euros)
  • 6 euros pour leurs frais de fonctionnement
  • 22 euros pour les aides sociales
  • 4 euros pour les investissements (routes, infrastructures…)
  • 16 euros pour les intérêts de la dette contractée par l’État obèse qui dépense toujours plus que ce qu’il encaisse.

Et comme l’État obèse dépense plus que ce qu’il encaisse, en 2014 il y aura encore un déficit qui portera les dépenses publiques à 126% des recettes : par Contribuables Associés

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

Secrétaire-Adjoint « Alliance pour le Douaisis »

 

vos commentaires par e-mail : agirpourlallaing@aliceadsl.fr 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 15:10

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je souhaite vous faire partager cet article publié, ce 13 septembre 2013 par :

       « Alliance pour le Douaisis »,     

 

 - Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non inscrits divers droite - 

 

Gueule de bois pour le contribuable

 

Au retour des vacances, les Français ont découvert dans leur boîte aux lettres leur dernier avis d’imposition. Ce document est rarement porteur de bonnes nouvelles mais il s’avère cette année d’une lecture particulièrement désagréable, et tant pis si le portefeuille aura déjà été fortement allégé par les dépenses estivales. Rares sont en effet les contribuables pour qui l’année 2013 ne se révèle pas synonyme d’envolée fiscale. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que les lois de finances votées fin 2012 donnent aujourd’hui leur plein rendement d’augmentations d’impôts.

 

Les lois de finances votées il y a un an donnent aujourd’hui leur plein rendement et frappent notamment l’impôt sur le revenu :

 

Nouvelle tranche d’imposition à 45 % au-delà de 150 000 euros
Abaissement du plafonnement du quotient familial de 2 336 à 2 000 euros par demi-part

Plafonnement à 12 000 euros de la déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels
Suppression de l’abattement de 3 050 euros sur les dividendes
Fiscalisation des heures supplémentaires
Maintien du gel du barème de l’impôt sur le revenu
Disparition progressive de la demi-part supplémentaire pour les veufs et veuves ayant élevé au moins un enfant

 

Bref, les nouvelles mesures fiscales ont ceci de juste qu’elles n’épargnent personne, les riches comme les pauvres. Reste à savoir si cela rendra le coup de matraque plus facile à supporter.

 

Rien n’est moins sûr car, dès le mois prochain, les contribuables devront affronter les impôts locaux qui, eux aussi, continuent leur inexorable ascension : Au moins 1,8 % voté au niveau national par les parlementaires pour ceux qui ont la chance de résider dans des lieux dont les élus n’ont pas augmenté les taux. Beaucoup plus pour ceux qui, en sus de la majoration nationale des assiettes votée tous les ans par le législateur, devront subir les augmentations de taux décidées par leurs élus locaux.

 

Et l’année 2014 annonce déjà son lot de nouvelles surprises désagréables :

 

Fiscalisation de la majoration familiale des retraites, intégration dans le barème de l’impôt sur le revenu des plus-values mobilières et des intérêts, nouveau coup de rabot sur le quotient familial, disparition de la réduction d’impôt pour frais de scolarité, etc…

 

Si l’automne fiscal 2013 est d’ores et déjà rigoureux, l’automne 2014 ne se présente pas sous de meilleurs auspices - Olivier Bertaux  lu sur contribuables associés

 

 

 

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

Secrétaire-Adjoint « Alliance pour le Douaisis »

 

 

 

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 14:29

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je souhaite vous faire partager cet article publié par :

 

« Alliance pour le Douaisis », ce  06 septembre 2013  

 - Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non inscrits divers droite - 

 

L’école républicaine en faillite…

 

A l’image de l’Etat, l’école est en faillite intellectuelle et financière : le Président de la Cour des Comptes – député socialiste, et ami de F HOLLANDE – l’a confirmé dans un rapport public - Administration de l’Etat la pus importante, premier employeur de France, c’est bien de l’argent public –le nôtre-, qu’il s’agit.

La dépense par habitant du Budget de l’Education Nationale se monte à 2110 euros par élève ou étudiant, soit :

              5 870 euros pour un élève du primaire

             9 660 euros pour le secondaire

          11 660 euros pour un étudiant relevant de l’enseignement supérieur

 

 Il faut savoir que 25% des collèges et lycées bénéficient d’une aide de l’Etat (les bourses) et que les frais de personnel représentent 17 % du budget de la Nation, pour 1 043 500 fonctionnaires …

Un rapport accablant :

 

Les contribuables financent une éducation et une instruction de faible niveau : le rapport précise que « l’éducation ne parvient pas à répondre aux besoins des élèves, que la France connait une crise inquiétante d’attractivité du métier, puisque 20% des postes proposés dans six disciplines n’ont pas été pourvus »

Les syndicats sortent leur traditionnelle rengaine sur le manque de moyens, mais le rapport précise que « la France consacre à l’Education des moyens supérieurs à ceux des pays qui ont un taux de réussite fort », et qu’il y a « défaillance des moyens existants » : la vérité ? « L’Education Nationale ne sait pas manager, c’est son problème majeur … »

Le rapport indique que le Ministère ne sait pas mesurer les besoins scolaires des élèves de façon fiable.. » qu’il s’agit donc d’une administration aveugle et sans intelligence des problèmes.

La Cour des Comptes affirme que les enseignants sont de plus en plus pauvres, démotivés, qu’ils n’ont pas de perspective de carrière.

En conséquence, «  le service public de l’Education fonctionne très mal, il est inefficace, démotivant, il gaspille l’argent, et met en échec la refondation amorcée par le Ministre, » car il s’agit plus de « la reconduction d’un statuquo qui fossilise l’enseignement » le rapport demande de redéfinir le métier d’enseignant, et de veiller à une gestion de proximité : il faudra une bonne dizaine d’années pour réformer le système scolaire français..

L’art de l’esquive… 

Le Premier Ministre prévoit la création de nouveaux postes, au-delà des 60000 postes annoncés, mais les enseignants ne sont pas favorables à la réforme du système éducatif, là où à peine 30% des communes y ont adhéré ; F HOLLANDE avait fait de la Jeunesse sa priorité, le chômage des jeunes est en forte augmentation, et il a supprimé l’indemnité versée aux entreprises qui accueillent des apprentis.

 

40% des élèves entrent au Collège sans suffisamment maitriser la lecture, l’écriture et le calcul… RIEN n’est proposé pour lutter contre l’illettrisme, l’échec et les inégalités scolaires…   

 

…./…

Cet article à caractère général explique, s’il le fallait, toute la complexité à faire évoluer cette administration….

 

Pour notre commune qu’il s’agisse du fonctionnement des écoles et des possibilités d’évolution de notre jeunesse, nous avons toujours été vigilants.

 

Chahutés par un corporatisme ambiant, critiqués par des politiques englués dans leur idéologie, notre vision et notre analyse s’avèrent néanmoins très proches de la réalité constatée par la Cour des Comptes (report : divers articles et commentaires  publiés sur ce blog).

 

Enfin, nos interventions n’ont pas été vaines puisque, petit à petit, nous constatons  de la majorité actuelle une inflexion des décisions  visant le fonctionnement des écoles…

 

Prochaine étape : la problématique du changement des rythmes scolaires.

 

Sur ce sujet, chers concitoyens parents soyez d’ores et déjà assurés que, comme à l’accoutumée, notre groupe sera source de sérieuses propositions et  suggestions.

 

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

Secrétaire-Adjoint « Alliance pour le Douaisis »

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 16:03

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je tiens à rétablir auprès de nos concitoyens la vérité quant à l’article publié le 24 août 2013 par l’avenir de lallaing, intitulé « les conséquences de la mise au placard » et plus particulièrement concernant les propos relatifs à la cérémonie commémorative à ECAUSSINNES  du 21 juillet dernier.

 

  « Le Maire affirme qu’il traite avec égalité chacun de ses adjoints alors qu’une cérémonie commémorative à Ecaussine en Belgique n’a été connue que de ses proches et d’un membre de l’opposition ».

 

 Réponse :

 

En effet, le 21 juillet - Fête Nationale belge  - est  l’occasion, depuis le jumelage des deux villes, qui rappelons le est à l’initiative de la Société Historique de Lallaing, pour nos amis anciens combattants belges d’ECAUSSINNES-LALAING d’inviter leurs homologues lallinois.

 

Aussi, comme les années précédentes, les anciens combattants ACPG ont répondu favorablement  à cette invitation.

 

Tout comme l’an dernier, en la circonstance le nouveau Président des ACPG (conseiller municipal d’opposition) soucieux des valeurs républicaines et de la politesse élémentaire d’une manière générale, a invité Monsieur Thierry DANCOINE, notre maire à y participer accompagné éventuellement d’une délégation d’élus.

 

A savoir que :  Monsieur Xavier DUPONT, nouveau bourgmestre d’ECAUSSINNES  avait par ailleurs formulé l’invitation adressée en mairie, dans ce sens.

 

Au cours de cette journée, une fois de plus, il a été démontré qu’à ECAUSSINNES, comme à LALLAING, les divergences d’opinions ne sont pas un obstacle aux amitiés humaines et que bien au contraire la pluralité des idées dans le respect des personnes reste un gage de progrès dont notre commune a bien besoin…

 

A présent la vérité relative à cette commémoration étant rétablie ; 

 

D’une manière plus générale, la polémique relevée dans cet article montre, s’il le fallait, la faiblesse des analyses tant sur la prétendue pollution du terril de Germignies que sur les dysfonctionnements au sein de la Majorité  de même  que des difficultés de vie dans notre commune.

 

Venant d’éléments qui pour l’heure sont toujours parties prenantes de cette majorité, notamment par la perception d'indemnités d’Adjoints , est pour le moins incongrue.

 

Si  les propos tenus dans cet article augurent de leur future capacité à gérer notre commune ; en tant que simple citoyen, j’émets de profondes réserves pour ne pas dire d’inquiétudes sur l’évolution de notre ville.

 

En effet, il apparait dans ces commentaires :  l'isolement de notre commune, un sectarisme politique et un retour de valeurs idéologiques qui ont montré, au cours du siècle dernier, leur totale inefficacité.

 

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 14:25

Bonjour à toutes et à tous,

Pour Information :

Selon « Alliance pour le Douaisis » du 1er septembre 2013

- Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non inscrits divers droite -   

Jean-Claude Carle – Rentrée scolaire 2013 : l’art de l’esquive

Par Groupe UMP du Sénat - Jean-Claude Carle

 

Après avoir annoncé la création de 60 000 postes d’enseignants alors que la Cour des Comptes invitait le gouvernement à stopper l’inflation des moyens, le Premier Ministre prévoit encore de nouvelles créations de postes.

Après avoir annoncé à grand renfort de communication une réforme des rythmes scolaires capables de restaurer l’efficacité de notre système éducatif, force est de constater que les enseignants n’y sont pas favorables et que moins de 30% des communes la mettent en place dès cette année.

Pourtant le gouvernement persiste à ne pas engager la concertation avec les enseignants et les élus locaux.

Après avoir fait de la jeunesse la priorité de ce quinquennat, force est de constater que le taux de chômage des jeunes n’a jamais été aussi élevé dans notre pays. 

Pourtant le gouvernement a souhaité supprimer l’indemnité versée aux entreprises accueillant des apprentis. Fort heureusement la mobilisation des élus et des forces économiques a permis l’échec de cette mesure inepte.

Finalement, la rentrée scolaire 2013 sera marquée du sceau de l’instauration de la théorie du genre dans plus de 500 écoles primaires.

Le Sénateur de la Haute-Savoie se demande si à l’heure ou 40% des élèves entrent au collège sans suffisamment maîtriser la lecture, l’écriture et le calcul, la déconstruction des stéréotypes de sexe est véritablement une priorité? 

Les Français doutent des solutions que vous proposez.

Rien pour lutter contre le fléau de l’illettrisme et rien pour lutter contre l’échec et les inégalités scolaires, intimement liés aux inégalités sociales.

Enseignants et parents d’élèves savent que le gouvernement préfère user de fumigènes pour satisfaire un électorat bobo plus que pour répondre aux attentes véritables des familles et à l’intérêt des élèves

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal,

Secrétaire-Adjoint « Alliance pour le Douaisis »

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article