Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 15:25

Bonjour à toutes et à tous

 

Pour votre information :

 

 Selon : Alliance pour le Douaisis – le 02 juillet 2013

 

Le passage du taux de TVA de7 % à 19,6 %, s’appliquant sur certains services à la personne, initialement prévu au 1er avril 2013 à la demande de la Commission européenne, entre en vigueur à partir du 1er juillet 2013.

Cela concerne les prestations suivantes :

  • les petits travaux de jardinage,
  • les cours à domicile (hors soutien scolaire),
  • l’assistance informatique et internet à domicile,
  • la maintenance, l’entretien et la vigilance temporaires, à domicile, de la résidence principale et secondaire,
  • les activités d’organisation des services à la personne (par le mandataire qui met en relation un client et un prestataire de services à la personne).

Cependant, afin de limiter l’impact de cette mesure pour les clients et les entreprises concernés, le plafond autorisé par an et par foyer fiscal des interventions ouvrant droit au crédit ou à la réduction d’impôt, a été relevé :

  • pour l’assistance informatique et internet à domicile de 1 000 à 3 000 €,
  • pour le petit jardinage à domicile de 3 000 à 5 000 €

Le risque est de  détruire des dizaines de milliers d'emplois légaux …

Mais, si l’on en croit les dires du gouvernement, qui par la même occasion empochera 6 à 10 millions d’euros par an, cette hausse sera amortie par la réduction des impôts sur le revenu, octroyée dans le cadre des services à la personne, revue, elle, à la baisse en Janvier 2013 à 45%.

Un surcoût au final estimé à 6%, qui va sans doute pousser les français à se tourner vers le service  entre particuliers  qui, lui, n’est pas soumis à la TVA (paiement par CESU), voire, et cela serait plus regrettable, vers le travail au noir.

Une ou  des  personnes  âgées avec un faible revenu, faisant entretenir leur jardin  par une entreprise pourront ils  encore aujourd’hui supporter cette nouvelle hausse fiscale ?

 Bien cordialement

Christian GRZEMSKI,

- Conseiller Municipal

 

- Secrétaire-adjoint "Alliance pour le Douaisis"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 15:13

     

Bonjour à toutes et à tous

 

Selon : « Alliance pour le Douaisis »     au sein de laquelle j’assume la fonction de secrétaire-adjoint

 

- Association pour la formation et l'information des adhérents et sympathisants de l'UMP, de l'UDI, de CPNT et des non-inscrits divers droite –

 

13 juin 2013 : rythmes scolaires

« Le Conseild'État a rejeté le projet de décret visant à permettre un assouplissement des taux d'encadrement des activités périscolaires dans le cadre d'un projet éducatif territorial, selon Le Journal de l'animation. Et ce pour des raisons de sécurité! Selon la circulaire du 20 mars 2013, l'organisation d'activités périscolaires permet de bénéficier d'aménagements des conditions d'encadrement : un animateur pour 14 mineurs (au lieu de 10 prévus par l'actuelle réglementation) pour les enfants de moins de 6 ans; un animateur pour 18 mineurs au plus (au lieu de 14 prévus par l'actuelle réglementation) pour les enfants de 6 ans et plus. Cette mesure prise par le gouvernement vise à diminuer le coût de ces activités pour les communes.

Le Conseil d'État a rejeté le projet de décret pour des raisons de sécurité : «On ne peut expérimenter une réforme en réduisant une règle qui induirait une baisse de la sécurité des mineurs.» Un nouveau texte doit être rapidement soumis au Conseil d'État.

Rythmes scolaires : la Cnaf refuse de payer deux fois

L’Etat ne verserait pas le fonds d’amorçage promis en 2013, se défaussant sur la Cnaf. Mise devant le fait accompli, celle-ci refuse de financer en plus les activités périscolaires.

Les élus qui ont choisi de mettre en place la réforme des rythmes scolaires dès 2013 risquent d’avoir une mauvaise surprise. Quand ces derniers vont découvrir qu'ils ne peuvent pas compter sur l'aide attendue, ils risquent de renoncer à leur décision de passer aux nouveaux rythmes dès 2013», prévient le président de la Cnaf, dans le courrier des maires

 

19 juin 2013 :  Rythmes scolaires suite

Sur maire info….questions à Jean-Louis Deroussen président la CNaf

extraits

Des communes ne feront pas payer aux familles les activités périscolaires qu'elles organiseront à partir de la prochaine rentrée. Certaines ont appris que cela les priverait d'une aide de la CAF. Est-ce confirmé ?
Sur le principe, notre règle est intangible : nous ne sommes pas pour la gratuité. Les CAF sont attachées à la participation des familles, car c'est un moyen de responsabiliser parents et enfants. Mais une dérogation pourrait être envisagée sur le fait que l'activité puisse être gratuite, sans remettre en cause l'aide de la CNAF aux communes dans ce cadre précis.

 La convention d'objectifs et de gestion prévoit que la CNAF consacrera 250 millions d'euros au financement des temps périscolaires. Soit la même somme que le fonds d'amorçage. Cela a nourri un certain flou... S'agit-il d'un même fonds ?
En principe non ! Le fonds d'amorçage ne concerne que la rentrée 2013 et, pour certaines communes, celle de 2014. Ce fonds est à la charge de l'État et la confusion semble être aujourd'hui levée. Mais il est vrai que l'Éducation nationale s'est tournée vers la CNAF il y a quelques semaines pour trouver l'argent pour amorcer ce fonds. Nous avons refusé de remplir un rôle de trésorier payeur. Si la CNAF intervient, c'est sur l'organisation de l'accueil.

Reste que pour 2014, nous serons amenés à verser au fonds d'amorçage 62 millions d'euros. »

 

********

L’instauration des nouveaux rythmes scolaires impactera, de manière significative, le budget des communes.

Pour LALLAING, il semblerait que la Municipalité ait opté pour une application à la rentrée de septembre 2014 ; ce qui au regard des informations reçues à ce jour, nous parait une sage précaution.

Le groupe « AGIR pour Lallaing » reste particulièrement attentif sur l’évolution de ce sujet dès lors que les moyens financiers de la commune sont résolument faibles.

La nouvelle mandature de mars 2014 devra impérativement en tenir compte notamment lors du choix de ses objectifs.

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal

Contact e-mail : agirpourlallaing@aliceadsl.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 10:10

Il y a 73 ans, le Général  Charles DE GAULLE lançait ce message sur les ondes de la radio de Londres :

 img003170.jpg

 

Ce discours allait conditionner le devenir de la France et il reste toujours d’actualité…  Les difficultés, les personnages ont changé de nom mais l’esprit de ce texte perdure.

 

une citation du Général DE Gaulle en 1965

Ce n’est pas la gauche, la France ! Ce n’est pas la droite, la France ! Naturellement, les Français, comme de tout temps, ressentent en eux des courants. Il y a l’éternel courant du mouvement qui va aux réformes, qui va aux changements, qui est naturellement nécessaire, et puis, il y a aussi un courant de l’ordre, de la règle, de la tradition, qui, lui aussi, est nécessaire. C’est avec tout cela qu’on fait la France. Prétendre faire la France avec une fraction, c’est une erreur grave, et prétendre représenter la France au nom d’une fraction, c’est une erreur nationale impardonnable. 

 

A méditer…

Christian GRZEMSKI

 

Conseiller municipal

 

 

Commentaire sur email: agirpourlallaing@aliceadsl.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 09:46

 

Ce lundi 10 juin 2013 une partie des « promotions » évoquées lors du Conseil Municipal du 15 avril dernier, a été dévoilée au personnel communal.

 

J’ai été interpellé sur le fait par plusieurs de ces personnels lors d’un passage en mairie ainsi qu’à plusieurs reprises à l’extérieur, dans notre ville.

 

En effet, comme je l’avais pressenti en conseil municipal, un sentiment d’incompréhension d’injustice, de démotivation  est ressenti par un grand nombre de personnels au vu de l’officialisation de ces « promotions » non argumentées qui, de plus,  ne touchent que des personnels administratifs proches du siège décisionnel.

 

Que ce soit néanmoins clair, ces personnels promus ne sont nullement responsables de la manière dont a été gérée leur « promotion ».

 

Je considère simplement qu’il n’était pas nécessaire de renforcer, par ces promotions décidées de manière maladroite et qualifiées par les salariés  « à la tête du client », le malaise déjà suffisamment palpable au sein du personnel communal et ce, depuis trop longtemps.

 

Pour rappel :

Seul l’élu de l’opposition « Agir » s’y était opposé au nom d’une justice envers tous les personnels municipaux et surtout en l’absence de toute argumentation justifiant cette modification.

 

alors que les élus de la majorité « Tous Ensemble - Déclic » ainsi que les élus de l’opposition « Revivre » avaient autorisé, par vote unanime, la modification proposée du tableau des effectifs  (cf  compte-rendu du Conseil Municipal du 15 avril 2013 dès sa publication).

 

Aussi que ces salariés désemparés sachent  qu’ils peuvent compter sur l’entier soutien  de notre groupe qui, depuis mars 2008, n’a cessé  de réclamer, dans leur intérêt, la mise en place de documents permettant une administration réglementaire des personnels ; à savoir :

 

-  une liste des effectifs nécessaires au fonctionnement communal,

-  une lisibilité fonctionnelle pour chaque salarié,

-  un suivi de carrière pour chaque personnel,

-  l’assurance de la mise en œuvre des structures réglementaires (CTP, CHSCT…).

En l’absence de tout organigramme fonctionnel supprimé en 1997.

 

Et que, si en début du mandat, la Majorité actuelle avait convenu de cette nécessité, allant jusqu’à embaucher une Directrice des Ressources Humaines…

Force est de constater que nous avons été leurrés et qu’après 5 années de mandat, la gestion des personnels de la mairie de Lallaing revêt toujours un certain amateurisme bien évidemment propice à toute forme d’injustice.

 

En 2008, avec le changement de Majorité, le personnel communal avait espéré un changement au niveau du management … aujourd’hui la déception est perceptible.

Où se situent la transparence et la justice prônées par la Gauche à Lallaing ?

 

De plus, des salariés auraient sollicité un entretien, par courrier, à Monsieur le Maire  ….   A ce jour leurs courriers seraient restés sans réponse ?

Si tel est le cas, notre groupe considère cette manière de procéder incorrecte.

 

Cette situation est d’autant plus regrettable qu’elle est sujette à toute forme de récupération ou de dénigrement telle que nous le connaissons depuis 2008…..

 

Aussi, au nom du groupe « AGIR » je demande aux agents communaux de ne pas tomber dans le piège facile (mais compréhensif en la circonstance) de la démotivation qui vous desservirait.

 

Bien au contraire, je vous engage à ne pas oublier votre raison d’être et de prouver que vous êtes capables d’assurer un service de qualité envers nos concitoyens ; soyez assurés qu’ils vous le rendront bien. C’est votre force, saisissez là.

 

Et pour être juste, je vous rappelle que bon nombre d’agents ont enfin été titularisés dont pour certains après de très nombreuses années d’attente…

 

Pour ma part, au nom du groupe « AGIR » je m’engage à saisir par écrit Monsieur le Maire afin de lui évoquer la situation qui ne peut décemment perdurer et lui demander  de programmer, très rapidement, une réunion générale au cours de laquelle vous pourrez exposez librement vos attentes.

 

Depuis mars 2008, avec mon groupe, je vise une amélioration de vos conditions de travail et je n’y dérogerai pas. Vous pouvez compter sur mon soutien et ma considération.

Bien cordialement.

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal

Groupe « Agir pour Lallaing »

 

commentaires par e-mail : agirpourlallaing@aliceadsl.fr

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 17:34

Ce lundi 3 juin 2013 s’est déroulée l’inauguration de la résidence séniors « Les Résédas » plus communément connu dans notre commune sous le vocable : le béguinage. C’est à la fin de l’année 2007 que ce projet a été évoqué, pour la première fois, en conseil municipal, à l’approche des élections  de 2008.

La notion de béguinage consistait en la création d’un ensemble de logements locatifs dédiés aux séniors. Ils étaient construits autour d’une unité commune faisant office de restaurant et de salles de convivialité.

Il devait apporter une réponse aux besoins des personnes qui souhaitaient vivre dans un climat de convivialité, de solidarité, de sécurité et devait leur assurer une vie indépendante, intégrée  au plus proche du cœur de leur ville.

La crise économique a profondément modifié la première orientation, puisqu’il a fallu tenir compte des ressources des candidatures potentielles d’autant que bon nombre d’ayant droits des mines avaient manifesté leur désir de rejoindre ce type de résidence.

Par conséquent, dès 2008, afin de diminuer les loyers charges comprises, l’unité de restauration a été supprimée et  seule une salle de convivialité a été maintenue.

C’est sous l’égide de NOREVIE et de sa branche FLORALYS que cette résidence a été réalisée.

 

img003168-copie-1.jpg

 

Chaque résident est locataire, parfaitement autonome, libre de toute contrainte. Il dispose d’un logement de plain-pied avec le confort d’aujourd’hui notamment dans la salle de bain où la douche est dite à l’italienne évitant les risques de chute. De plus, chaque habitation dispose d’un petit jardin privatif aménagé par FLORALYS au goût et désir du locataire.

Afin de permettre le maintien de lien de fraternité, la salle commune  permet à nos seniors de se retrouver et de bénéficier en ce lieu de la présence à mi-temps d’une hôtesse qui a pour mission de les aider dans leurs démarches mais aussi de développer quelques activités à leur intention.

Après le baptême officiel de cette résidence, grâce à la gentillesse de nos aînés, nous avons pu nous rendre compte de la qualité de l’habitat et de la vie  offerte. Dans la salle commune nous avons eu la possibilité d’changer chaleureusement avec  les locataires et lire sur les visages leur satisfaction.

Au cours des traditionnels discours tenus en la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville, nous avons apprécié les commentaires de Monsieur STIEVENARD, Président de FLORALYS, qui faisant allusion au nom de cette résidence «  les résédas », parla de son étymologie latine en précisant sa définition : calmer et guérir.

 Puis pour donner du corps à l’esprit qui entoure ce type de résidence (l’intergénérationnel), il évoqua le poème d’ARAGON « la rose et le réséda ».

                                   « Celui qui croyait au ciel

                                      Celui qui n’y croyait pas

                                      Tous deux adoraient la belle…. »

Nous traduisons ces vers par l’émergence d’une dynamique : qu’importe les différences, un objectif commun conduit à la solidarité.

Cette inauguration s’est achevée par la remise d’une composition florale (reprenant le thème de ce poème) à chaque résident.

Le groupe « Agir pour Lallaing »  ne peut que se féliciter de cette réalisation et espérer qu’il ne s’agit que d’une première étape, qu’un autre projet de cette nature sera mis en œuvre afin de répondre aux aspirations d’autres aînés.

 

Longue et heureuse vie à nos séniors.

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller municipal

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 18:47

 

Bonjour à toutes et à tous

 

L’inauguration de la Résidence Séniors « les Résédas »

 99, rue Jean Ferrat à Lallaing

 

 aura lieu :

 

 ce lundi 3 juin 2013 à 11heures 

 

à l’issue de la manifestation, une réception sera organisée en la Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville.

Nous  comptons sur votre présence.

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 12:30

Même le soleil s’était invité, ce lundi 27 mai  2013, à la pose de la première pierre  du nouveau groupe scolaire Dunant- Montessori.

 

En présence de plusieurs classes de ce groupe scolaire, de nombreux habitants du quartier et invités ; conjointement notre maire Thierry DANCOINE, Monsieur Frédéric CHEREAU représentant Monsieur le Président de la Région Nord/Pas- de- Calais et  le Directeur de la Direction Régionale de l’Equipement représentant  l’Agence Nationale de Réhabilitation Urbaine ont participé au scellement de cette première pierre.

 

 

100_4282.JPG

                                                            (pose de la première pierre)

 

A l’issue de l’évènement, Monsieur le Maire a remis la truelle ayant servi au scellement à la Société Historique.

 

Au cours de son discours, Monsieur Thierry  DANCOINE a rappelé que ce projet de réhabilitation avait été inscrit en 2003 dans le cadre  d’un vaste projet ANRU dont nous savons tous qu’il a nécessité une totale refonte en 2008.  

 

 

 

    100_4291-copie-1.JPG

 

     

Il a souligné l’excellente concertation avec les acteurs institutionnels, les enseignants, les parents d’élèves et les élus afin que cette reconstruction s’inscrive résolument tant dans l’esprit du développement durable,  celui de la gestion des énergies, que dans celui d’un continuum pédagogique.

 

 

 

100_4299.JPG

                                                                          ( la truelle)

 

Enfin chaque partie prenante dans la réalisation effective de cette reconstruction (architecte et le groupe EIFFAGE) s’est engagée à une livraison pour la rentrée scolaire de septembre 2014 et ce, pour la plus grande satisfaction de Monsieur Sylvain BOCQUET Directeur de cet établissement scolaire et de ses collègues.

 

100_4294.JPG

                                        (souvenirs pour les enfants......Ms.CHEREAU/BOCQUET)

 

Cette manifestation a été également l’occasion de revivre le groupe scolaire Hélène BOUCHER, Henri DUNANT et Maria MONTESSORI au travers d’une exposition de photos réalisée par la Société Historique de Lallaing.

 

Anciens enseignants, anciens élèves aujourd’hui parents d’élèves ont apprécié de se retrouver pour évoquer quelques souvenirs d’une époque pas si  lointaine …..

 

Au cours du verre de l’amitié, de nombreux échanges avec toutes les parties présentes se sont révélés fructueux.

 

L’évolution urbaine de ce quartier constaté depuis 2009 semble grandement satisfaire tous les résidents  et beaucoup souhaitent oublier les périodes de tension qui ont marqué leur vie durant les années précédentes.

 

Le groupe "AGIR "se félicite de cette évolution positive et souhaite qu'elle perdure.

 

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller municipal

 

(crédit photos Agir pour Lallaing)

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 09:10

 

 

Nous souhaitons une bonne Fête

à toutes les mamans

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 21:57

 

Sachant que je serais absent de la vie communale  pour quelques jours, profitant de cette absence, un article  au titre évocateur « les masques tombent » est apparu sur un blog politico-associatif de notre commune.

 

Je pourrais traiter par le mépris du silence le genre d’insinuation contenu dans une prose qui met en doute mon engagement politique mais en cette période pré-électorale faite de tant d’incertitude, il me parait plus responsable de mettre en pratique les propos de J JAURES : «  Le courage, c’est de chercher la vérité et la dire, c’est de ne pas subir la loi du mensonge » .

Si participer autant que faire se peut à la construction,  à la reconstruction de notre commune et à l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens et de la ville en général   traduit un  ralliement à une quelconque cause ou à une quelconque personne ….. cette façon simpliste d’analyser pose dans son ensemble la question de l’engagement individuel ou collectif en matière politique.

Il eut été plus responsable de dire, d’expliquer le soi-disant constat d’un prétendu ralliement.

 

Pour autant, ces détracteurs qui voient si souvent la paille dans l’œil de leur voisin ont certainement oubliés leurs propres écrits d’avril 2012 : « Comme vous le savez, je considère que toute pierre est bonne pour l'édifice à partir du moment où la volonté des uns et des autres est bien de travailler dans le but de construire » 

Jusqu’à plus ample informé, je m’inscris dans cette logique et ce, sans calcul politique en vue d’une quelconque reconnaissance personnelle pouvant aboutir à une carrière…..

En effet, en tant que lallinois d’origine, ma seule ambition est de faire évoluer ma ville qui a pris tant de retard et d’améliorer le quotidien de nos concitoyens  pour mieux y vivre et ce bénévolement.

C’est un défi qui mobilise beaucoup d’énergie et de temps pour y parvenir et je ne m’investis jamais à moitié !

Il est vrai que je suis le seul membre élu du groupe « Agir » ; c’est une réalité arithmétique imposée par la loi électorale mais qui n’est pas pour autant synonyme d’isolement, ni de rejet au sein de la population.

Bien évidemment et chacun aura compris que ce «  tout seul dans l’opposition » dérange tant par ses propositions, par ses interventions, par la vision de l’évolution lallinoise  que par ses votes qu’il exprime au nom des membres non élus de son groupe ! 

Sinon pourquoi susciterait-il autant d’intérêt ou de rancœur de la part des formations politiques locales ?

 

Ou  encore quel est le poids politique de ce « tout seul » représentant de l’UMP ?

A toutes fins utiles,  je  rappelle que c’est bien le nom des têtes de listes qui apparait sur les affiches électorales, bien sûr associé à un projet faisant liste électorale ; c’est bien le nom des têtes de listes qui est porté à la connaissance des autorités afin, le cas échéant, d’assumer les responsabilités (dans cette matière je mesure toute la portée de ce mot) …aussi  un peu d’humilité !

Que seraient ces détracteurs aujourd’hui si ce « tout seul » ne s’était pas présenté aux élections de 2008 ?

Peut-être  à envisager une candidature sous couvert de… pour 2014 ou encore à continuer leur chemin dans l’anonymat comme bon nombre de nos concitoyens ?

Quant au plan des principes démocratiques qui font le fonctionnement communal et d’une manière générale la vie politique, il me parait une évidence : celle de la recherche d’un compromis aboutissant à une décision visant à satisfaire une très grande majorité de nos concitoyens.

La réalisation d’une telle posture passe immanquablement par un respect mutuel des personnes qui ne s’oppose en rien à des opinions politiques divergentes (Gauche/Droite). Telle est ma vision de la démocratie.

S’agissant de la création d’une coalition tendant à ratisser chez les 35% d’électeurs lallinois potentiellement FN…  situation qui mérite une réelle analyse politique et dont il est vain de nier une certaine analogie avec des règles de physique (l’attirance des pôles contraires en magnétisme) tant les contestataires déçus par le PC, la gauche extrême, le PS et parfois quelques UMPétistes … ont tendance,  probablement par dépit, à basculer  aisément vers les messages contestataires de l’Extrême Droite !

 

Il me paraît nécessaire d’écouter leurs dires et dans un esprit hautement républicain (qui nous engage tous) afin de répondre autant que faire se peut à leurs attentes car nos concitoyens, comme les français en général, n’en peuvent plus des sacrifices et n’accepteront pas de souffrir davantage…

Aussi cultiver ou entretenir cette contestation malsaine par des commentaires misérabilistes ou tendancieux n’est pas de nature à améliorer la vie de notre commune…. Extrémismes et populismes sont le cancer de la démocratie et, à ce titre, l’Histoire du Monde est assez riche pour montrer que les apprentis sorciers ont toujours été les premières victimes de Pandore.

Autre évocation : celle de l’obligation de réserve.

Arme absolue utilisée  par quelques politiques à l’encontre de tout fonctionnaire qui par ses actions, ses commentaires, son engagement personnel viendrait à contrecarrer les desseins des dits politiques…

 

Voilà une menace qui interpelle à plus d’un titre : le devoir de réserve pour un fonctionnaire en activité, tout statut confondu, consiste à :

 

Faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles à l'égard des administrés et des autres agents publics.

Cette obligation ne concerne pas le contenu des opinions  mais leur mode d’expression ; la liberté d'opinion étant reconnue aux agents publics. 

L'obligation de réserve s'applique pendant et hors du temps de service.

Exercice de cette obligation :

Cette obligation s'applique plus ou moins rigoureusement selon la place dans la hiérarchie, les circonstances, les conditions et les formes d'expression.

 

Elle est particulièrement forte pour les hauts fonctionnaires en général.

A  l'inverse, les responsables syndicaux disposent d'une plus grande liberté d'expression mais uniquement dans l’exercice de la défense des droits du travail

 

Cette obligation impose aussi aux agents publics d'éviter, en toutes circonstances, les comportements susceptibles de porter atteinte à la considération du service public par les usagers.

Cette obligation continue de s'appliquer aux agents suspendus de leur fonction et en disponibilité.

Voila le contexte légal. Donc à la lecture des insinuations contenues dans l’article précité (l’anonymat si souvent vilipendé par ces rédacteurs leur est bien utile au risque d’être poursuivi en diffamation), faut-il en conclure que tout fonctionnaire, quelque soit son statut, n’est pas autorisé à dialoguer avec un élu en particulier lorsque ce dernier se trouve dans l’opposition ?

Certes s’il est prouvé que ce fonctionnaire a fait preuve de prosélytisme politique, il mérite certainement une sanction mais cela pose également le problème de l’engagement en politique de tout fonctionnaire en activité, y compris en disponibilité et de ce point de vue notre conseil municipal ne s’inscrit pas dans l’exemplarité !

 

Aussi, le seul représentant de l’UMP est en total accord avec les propositions de Monsieur Bruno LEMAIRE (UMP) qui dit : «  que l’on ne peut être élu et fonctionnaire… »

Cela pose également le problème des dérives constatées trop souvent chez des fonctionnaires ou apparentés qui oublient que les corollaires de l’obligation de réserve sont l’obéissance à l’autorité investie et la discrétion résultante de leur activité.

Je pourrais continuer à décliner toutes les possibilités qu’impose dans son principe l’obligation de réserve et sur l’hypocrisie qui l’entoure….  

 

Restent  les insinuations contenues dans cet article qui, prises au pied de la lettre, peuvent également apparaître comme une contrainte contraire aux principes démocratiques pourtant fer de lance de la profession de foi de cette association…

 

PLATON disait il y a 2500 ans : «  c’est au nom de la démocratie que la dictature s’installe.. »

Enfin pour clore ma réponse, le référencement à une œuvre cinématographique d’Etienne CHATILIEZ : « La vie n’est pas un long fleuve tranquille » doit-il nous inviter à une analogie locale ?

 

Christian GRZEMSKI 

Conseiller Municipal                                                                                                                            

 

 

 

           

 

 

 

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 10:17

 

Bonjour à toutes et à tous,

Pour votre information : Selon MEDIA PRESSE  du 16 mai 2013

► Le Sénat vote la fin du CDI et tout le monde s’en fout !

14 mai 2013, la loi sur « la sécurisation de l’emploi » a été votée au Sénat, par 169 voix contre 33.

La fin du CDI et tout le monde s’en moque… Pas une manifestation dans la rue, nada ! Pas le moindre sénateur pendu non plus… Les moutons ne voient pas l’abattoir que l’on construit devant la bergerie.

Le CDI vous préservait des licenciements sauf en cas de « cause sérieuse et réelle ». En clair, à moins d’une faute grave ou d’une inaptitude au travail, la seule chose que pouvait tenter votre patron était de vous pousser au suicide comme chez France Télécom…

Aujourd’hui, le boss pourra vous virer pour avoir refusé de changer de poste, pour avoir refusé de changer de lieu de travail, y compris de l’autre côté de l’Hexagone… Ou simplement s’il vous juge « incompétent » !

Le CDI prévoyait l’impossibilité de baisser votre rémunération sans votre accord. Grâce à notre Sénat, refuser une baisse de salaire (jusqu’au SMIC) devient un motif valable pour vous faire pointer à Pôle emploi (article 18 de l’accord national interprofessionnel – ANI)

Finalement, c’est quoi cette… chose ?

****************************

Est-ce le début de l’harmonisation sociale européenne tant réclamée par les syndicats d’ouvriers et le patronat européen ?

 

Ou sont-ce les prémices de la mise en œuvre de la politique SCHRODER tant vantée par notre Président HOLLANDE ?

 

Une certitude : l'ère des acquis sociaux est sur le chemin du déclin.

 

Bon  ou mauvais choix pour notre économie et notre compétitivité ?

 

La réponse résidera dans les choix et la mise en œuvre de cette loi en devenir.

 

Bien cordialement

 

Christian GRZEMSKI,

Conseiller Municipal

 

 

 

Published by agir pour Lallaing
commenter cet article